Mars Attacks ! contre Independance Day

Deux Mars, deux mesures


Mars Attacks !, de Tim Burton (1), contre Independence Day, de Roland Emmerich (2). Ou deux scénarios identiques visités par deux styles opposés.
Le président et madame
1) Clones des Nixon: l’empereur des martiens verse une larme impérialiste en plantant son drapeau dans le ventre du président; un lustre en cristal comprime en césar la première dame.
2) Clones des Clinton: le président-héros sauve le monde; son épouse claque d’une hémorragie interne.

Le lieu clef
1) La «Kennedy room» (Maison-Blanche): un lupanar.
2) La zone 51: tombe de l’extraterrestre de Roswell.

La terre en feu
1) Les martiens jouent au bowling avec les statues de l’île de Pâques.
2) Toutes les capitales sont atomisées.

Un extraterrestre contient
1) De la gélatine verte.
2) De l’acide sulfurique.

Comment exterminer un alien ?
1) En lui passant Tino Rossi ou de la country.
2) Inoculer un virus informatique au vaisseau mère.

Ce qu’il restera
1) Une drag-queen martienne. La tête d’une animatrice potiche greffée sur un chihuahua.
2) Un raz de marée au box-office.

Laisser un commentaire