Nouvelles information quant à l’exposition à la cinémathèque et à tous les évènements alentours

La Cinémathèque Française vient de mettre en ligne le détail d’un certain nombre d’évènements accompagnants son exposition évènement consacrée à Tim Burton et qui aura lieu entre le 7 mars et le 5 août 2012. Nous vous avions déjà parlé des dédicaces et de la Master Class de Burton. Sachez qu’une foule de projections, conférences et autres réjouissances sont également au programme de ce qui promet d’être un véritable festival consacré au cinéaste. Voici la liste de ce que vous devez inscrire sur votre agenda :

Une intégrale des films de Burton du 7 mars au 13 avril

La Cinémathèque organise en effet une projection de l’intégrale des longs-métrages de Burton. Depuis Pee Wee’s Big Adventure jusque Alice in Wonderland, ce sont ainsi quinze films qui sont programmés, retraçant vingt-cinq ans de carrière. Le calendrier de ces projections est disponible sur le site de la Cinématèque.

Carte blanche à Tim Burton : une sélection de film par le réalisateur

Pour continuer dans les projections cinématographiques, la Cinémathèque a laissé à Tim Burton l’honneur de choisir vingt films qui lui tiennent particulièrement à coeur, qui l’ont inspiré ou qui ont joué un rôle essentiel dans son apprentissage du cinéma et organisent une projection de ceux-ci. De la série B hollywoodienne à la série Z en passant par le cinéma d’auteur, l’expressionnisme allemand ou encore les film à effets spéciaux, c’est un véritable aperçu d’un univers burtonien que nous avons là, car, ne l’oublions pas, Burton est avant tout un cinéaste sous influence, un cinéphage à la soif jamais assouvie et dont le travail consiste en grande partie à une digestion personnelle des expériences cinématographiques vécues.

Les films choisis par Burton sont donc :

Là encore, le calendrier des projections est disponible sur site de la Cinémathèque.

Une sélection spéciale Monstres ! faite par la Cinémathèque

La Cinémathèque propose également un cycle spécial monstres dans lesquels les films de Burton sont associés à leurs homologues monstrueux du paysage cinématographique. Que les auteurs aient influencés Burton, aient été influencés par lui ou partagent tout simplement les mêmes références que lui, ce cycle permet de découvrir une thématique particulièrement chère à Burton et qui se retrouve dans une grande partie de ses productions, tant cinématographiques que picturales : le monstre et la monstruosité. Les films choisis, ainsi que les films de Burton auxquels ils sont mis en parallèle sont ainsi :

Et, comme toujours, le calendrier des projections est sur le site de la Cinémathèque.

Des conférences et un colloque consacrés à Tim Burton

Ce sont également deux conférences dédiées à Burton :

  • La géographie imaginaire des films de Tim Burton : de Burbank à New Holland – Le lundi 12 mars, à 19h00, salle Henri Langlois, par Matthieu Orléan. Cette conférence se consacre à la géographie des films de Burton. Originellement cinéaste éminemment américain (Pee Wee’s Big Adventure, Edward Scissorhands, Big Fish), Burton voit de plus en plus son centre de gravité artistique se déplacer vers l’Europe (Le village d’émigrés hollandais de Sleepy Hollow, Charlie and the Chocolate Factory, le Londres de Sweeney Todd…). Matthieu Orléan nous donne donc à réfléchir sur cette géographie burtonienne qui en dit long sur sa conception du monde.
  • L’art des morts : la création morbide chez Tim Burton – Le lundi 26 mars à 19h00, salle Henri Langlois, par Antoine de Baecque. Cette conférence se consacre à l’une des thématiques les plus importantes dans l’imaginaire burtonien : la représentation de la mort. Pour autant, la vision de Burton de la mort n’est pas une fatalité, une fin ou un malheur, au contraire, elle est un passage, lequel ne se veut pas nécessairement négatif et peut même se révéler salvateur.

De même, un colloque scientifique est organisé en collaboration avec  l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 autour de la thématique Tim Burton : Horreurs enfantines. Chercheurs et spécialistes de divers champs artistiques aborderont tour à tour le travail du scénario, du décor, des dessins, des costumes, de la musique… pour analyser l’alliance paradoxale de l’enfance et du macabre chez Burton, ainsi que la manière dont le réalisateur a durablement renouvelé les codes de l’iconographie enfantine. Ce colloque se déroulera le Jeudi 5 avril 9h30-13h00 / 14h30-18h00 à la Cinémathèque française (salle Henri Langlois) et le Vendredi 20 avril 9h30-13h00 / 14h30-18h00 à l’INHA (2, rue Vivienne, 75002 Paris).

En complément du colloque, projection des films et travaux d’étudiants d’écoles d’art et d’animation qui, après avoir visité l’exposition Metropolis à l’automne, ont travaillé sur les sources expressionnistes dans le cinéma de Tim Burton : jeudi 5 avril, 19h30. Colloque et projection en entrée libre.

Plus d’informations sur le site de la Cinémathèque.

Une rencontre avec Rick Heinrichs

Enfin, la Cinémathèque organise le samedi 7 avril, à 14h00 en salle Henri Langlois une rencontre avec Rick Heinrichs, l’un des principaux collaborateur de Burton, ayant été son directeur artistique et chef décorateur sur de très nombreux films. Quand on sait l’importance accordé par Burton au décor et à l’ambiance de ses films, une telle rencontre ne peut être qu’extrêmement instructive !

Tarifs Expérience-cinéma : Plein tarif 4 €, Tarif réduit 3 €, Forfait Atout Prix et Cinétudiant 2,50 €, Libre pass accès libre.

Pour finir…

Nous mettons également en lien le dossier de presse fourni sur le site de la Cinémathèque. celui-ci regorge de petites infos pratiques et constitue un précieux compagnon pour tout la durée du cycle Tim Burton.

Enfin, nous vous accompagnerons au cours de ce cycle Burton en faisant des comptes-rendus de tous les évènements auxquels nous pourrons participer, tout en espérant qu’ils soient le plus nombreux possibles ! En vous souhaitant un excellent voyage au pays de Tim Burton pendant ces quelques mois !

En discuter sur le Forum

Laisser un commentaire