Le Halloween de Monsieur Burton au Max Linder le 26 octobre 2013 – Compte rendu

Max Linder

Le 26 octobre 2013, l’association Freepod organisait une nuit dédiée à Tim Burton au cinéma Max Linder Panorama. Nous étions présent et avons profité de cette nuit follement halloweenesque ! Petit compte-rendu !

Tous les mois, une nuit thématique est organisée au Max Linder Panorama. L’occasion pour les fous de cinéma de se retrouver et de partager un moment fort en émotions, de minuit à l’aube. Avec la saison des feuilles mortes, le thème de la nuit est dans l’air du temps : Halloween autour de Tim Burton. Autour de trois, pardon, quatre films ! Si je vous dit citrouilles, trick or treat, vampires et épouvantails, à quels films de Burton pensez vous ? L’Étrange Noël de M. Jack, Ed Wood et Sleepy Hollow étaient de la partie, complétés par Les Noces Funèbres en fin de nuit afin de combler un heureux changement d’heure !

Une nuit cinématographique donc, mais pas seulement ! Au programme : concours de cosplays, discussion avec les fans, débats, etc ! Tim-Burton.net était là et avait un stand présentant des petites collections personnelles de livres autour du travail de Burton et de figurines. Nous avions également mis en place un petit décor carton-pâte pour les photo-shootings.

La première chose qui frappe : il y a du monde. Beaucoup de monde ! 500 personnes environ sont attendues afin de remplir presque entièrement cette très belle salle du Max Linder. C’est d’autant plus satisfaisant que nombre de personnes ont joué le jeu d’Halloween, venant costumés, pour certains en personnages tirés du monde de Burton. Ça tombe bien, un concours de cosplays est prévu à l’issue de la projection du premier film, L’Étrange Noël de M. Jack.

La foule se presse donc vers la salle afin d’obtenir les meilleurs places et avoir la vision la plus confortable possible de l’écran de 16 mètres. On s’arrête au passage par les stands de Tim-Burton.net et de Freepod pour un petit coup d’oeil et une bonne discussion. Bien calé dans son fauteuil, la nuit peut commencer ! Petite présentation de la nuit et des évènements à venir et… Les lumières s’éteignent et le film se lance ! C’est parti pour une heure et demie de bonheur.

La copie numérique du film est exceptionnelle. Chaque flocon, chaque citrouille, chaque pingouin ronflant auprès de la cheminée sous les yeux d’un Jack émerveillé ressort avec une précision remarquable. Le son n’est pas en reste. Il suffit d’entendre le grincement de la chaise roulante de Dr Finklestein pour s’en convaincre. On s’y croirait, et le film est, dans ces conditions, véritablement redécouvert. Est-il besoin de composer une ode et de chanter les qualités de celui-ci ? Vous les connaissez tout aussi bien que moi et une projection comme celle-ci ne fait que renforcer la certitude que nous sommes là face à un chef d’oeuvre. La salle est embarquée, tourbillonnante, chantante. Un vrai plaisir !

Petite pause café/toilettes/cigarette/discussion et retour dans la salle pour le concours de cosplay ! Avec 40 participants, il y a de quoi en avoir plein la vue. Ressortent avec des honneurs tout particuliers un superbe Oogie Boogie, un Willy Wonka deppien au possible, une Sally ravissante, un Zero au nez clignotant… Impossible de les citer tous ici, mais n’hésitez pas à aller en voir les photos dans notre galerie !

Poursuite de la nuit cinématographique avec la projection en version numérique du rare et méconnu Ed Wood. Méconnu ? Le public de la salle le confirme, environ 1/3 de celui-ci n’ayant jamais vu le film. Tant mieux ! Quelle meilleure occasion que le cinéma pour découvrir ce film ? Je n’étalerai pas ici tout l’amour que je porte à cette réalisation de Burton, me contentant de dire que c’est peut-être le meilleur. Tout simplement. Et la projection lui fait honneur ! Une belle qualité d’image, soulignant le très belle photographie noir et blanc, toute en contraste, du film. Le public est emporté, malgré l’heure tardive. Edward D. Wood Jr. captive !

Il est 4h30. Après une nouvelle pause, nous reprenons le marathon pour aller vers le plus gothique des films de Burton, Sleepy Hollow. Véritable hommage à la Hammer et à Terence Fisher, le film est projeté et 35mm. Quelle joie de retrouver la pellicule,, surtout que celle-ci est d’une qualité plus que très convenable. Nous voilà dans les brumes. Certains se laissent doucement emporter et commencent à s’endormir. Les autres sont pris dans les forêts où rôde le cavalier sans tête. Du rythme et de l’action ! C’était là ce qui était nécessaire pour une heure aussi tardive.

Les yeux se font petits, les mines un peu défaites. Mais que le public reste gaillard ! Car il reste une projection, une surprise que seul le changement horaire a apporté : Les Noces Funèbres. Surprise appréciée par le public au vu des cris de joie qui ont retenti dans la salle. C’est donc devant un public quelque peu diminué, certains ayant jeté l’éponge, que le film se lance dans une version numérique très pure rendant bien l’aspect lisse et éthéré de la plastique du film. Comme à la fin de chaque projection, les applaudissements sont bien présents.

Il est 7h45. La nuit se termine donc tranquillement, avec un petit déjeuner fort bienvenu. Croissants artisanaux et jus d’orange pulpeux, accompagné d’un café. Le bonheur. Et des images plein la tête. Pour l’année prochaine, c’est quand vous voulez !

PS : petit appel aux cosplayeurs et aux autres : si vous voulez vous aussi participer à ce genre d’évènement et rejoindre l’association Tim-Burton.net, c’est par ICI !

Venez discuter de tout ça sur le Forum

Laisser un commentaire