Alice In Wonderland

alice in wonderland logo

***

alice-in-wonderland-poster

 

***

1. Synopsis

La jeune Alice est un grand sujet d’inquiétude pour sa mère. Rêveuse, solitaire et anti-conformiste, cette dernière s’apprête à subir un mariage forcé avec un jeune lord pour qui elle n’éprouve rien. En pleine cérémonie, Alice surprend un lapin blanc, doté d’un gilet et d’une montre, qu’elle suit jusqu’à chuter dans une étrange crevasse. Elle se retrouve alors dans un pays peuplé de créatures surprenantes et de mystérieux habitants qui la considèrent comme leur sauveuse face à la terrible Reine Rouge. Persuadée d’être dans un rêve, Alice semble toutefois déjà connaître ce mystérieux endroit qu’elle aurait visité étant enfant.

Bande-annonce :

2. Fiche Technique

  • Titre original : Alice In Wonderland
  • Titre français : Alice au Pays des Merveilles
  • Année : 2010
  • Date de sortie : 5 mars 2010 (USA), 24 mars 2010 (France)
  • Durée : 108 minutes
  • Genre : Fantastique, aventure, famille
  • Réalisation : Tim Burton
  • Scénario : Linda Woolverton
  • Basé sur l’oeuvre littéraire de Lewis Carroll
  • Musique : Danny Elfman
  • Producteurs : Tim Burton, Joe Roth, Jennifer Todd, Suzanne Todd & Richard D. Zanuck
  • Sociétés de production : Team Todd, Tim Burton Animation Co., Tim Burton Productions, Walt Disney Pictures & The Zanuck Company
  • Sociétés de distribution : Walt Disney Pictures
  • Directeur de la photographie : Dariusz Wolski
  • Direction artistique : Tim Browning, Todd Cherniawsky, Stefan Dechant, Andrew L. Jones, Mike Stassi & Christina Ann Wilson
  • Chef décorateur : Robert Stromberg
  • Décorateurs de plateau : Karen O’Hara & Peter Young
  • Costumes : Colleen Atwood
  • Supervision effets spéciaux : Michael Dawson & Michael Lantieri
  • Montage : Chris Lebenzon
  • Casting : Susie Figgis
  • Co-productrices : Katterli Frauenfelder & Linda Woolverton
  • Producteur associé : Derek Frey
  • Lieux de tournage : Antony House, Torpoint, Cornwall
  • Pays d’origine : États-Unis & Royaume-uni
  • Langue : Anglais
  • Format : couleur – 35 mm – SDDS
  • Public : PG
  • Budget : 250 000 000 $
  • Recettes : USA – 334 191 110 $ / France – 4 423 832 entrées

3. Casting

  • Alice Kingsley : Mia Wasikowska
  • Le Chapelier Fou : Johnny Depp
  • Iracebeth, la Reine Rouge (ou Reine de Coeur) : Helena Bonham Carter
  • Mirana, la Reine Blanche : Anne Hathaway
  • Ilosovic Stayne, le Valet Rouge : Crispin Glover
  • Tweedledee / Tweedledum : Matt Lucas
  • McTwist, le Lapin Blanc (voix) : Michael Sheen
  • Le Lièvre de Mars (voix) : Paul Whitehouse
  • Le Jabberwocky (voix) : Christopher Lee
  • Absolem, la Chenille (voix) : Alan Rickman
  • Chess, le Chat du Cheshire (voix) : Stephen Fry
  • Mally Umkin , le Loir (voix) : Barbara Windsor
  • Bayard, le Chien (voix) : Timothy Spall
  • Le Dodo (voix) : Michael Gough
  • Charles Kingsley : Marton Csokas
  • Helen Kingsley : Lindsay Duncan
  • Lowel : John Hopkins
  • Margaret Manchester : Margaret Mancherster
  • Tante Imogene : Frances De La Tour
  • Lord Ascot : Tim Pigott-Smith
  • Alice à 6 ans : Mairi Ella Challen
  • Lady Ascot : Geraldine James
  • Hamish Ascot : Leo Bill
  • Fiona Chataway : Eleanor Tomlinson
  • Faith Chataway : Eleanor Gecks
  • Lady aux grandes oreilles (courtisane de la Reine Rouge) : Lucy Davenport
  • Lady au long nez (courtisane de la Reine Rouge) : Holly Hawkins
  • Lady à la grosse poitrine (courtisane de la Reine Rouge) : Jessica Oyelowo

4. Analyse

5. Critique

6. Anecdotes

Dès la bande-annonce d’Alice In Wonderland, il est possible de remarquer que le Chapelier Fou a des yeux dissemblables, l’un étant dilaté, l’autre non. Sur le plan médical, une telle particularité est synonyme de sérieux troubles au cerveau.

Alice In Wonderland n’est pas une transposition fidèle d’Alice au pays des merveilles ou De l’autre côté du miroir, mais une libre adaptation des deux livres de Lewis Carroll.

Au générique d’Alice In Wonderland, on retrouve Helena Bonham Carter, Alan Rickman, Timothy Spall, Imelda Staunton et Frances de la Tour, qui s’étaient déjà croisés sur quelques épisodes de la saga Harry Potter.

Si la tête d’Helena Bonham Carter a été retouchée par ordinateur pour paraître deux fois plus grosse sur l’écran que dans la réalité, la comédienne devait néanmoins passer par une longue séance de maquillage.

En faisant des recherches pour son personnage, Johnny Depp a découvert que les chapeliers du XIXème siècle souffraient d’empoisonnement au mercure à cause de la colle qu’ils utilisaient dans leurs chapeaux.

Crispin Glover ne mesurant pas les 2,30 mètres de haut de son personnage, il a du tourner ses scènes avec sur des échasses. De la même façon, Matt Lucas (Tweedledee et Tweedledum) a été filmé dans un costume vert en forme de poire, qui l’empêchait d’avoir les bras collés le long du corps. Grâce à ces accessoires, les deux comédiens pouvaient ainsi mieux entrer dans la peau de leur personnage respectif, tandis que Tim Burton pouvait faire intervenir des personnes de tailles différentes dans un même plan.

Si Alice In Wonderland est diffusé dans les salles en 3D, le long métrage a pourtant été tourné en 2D, avant d’être converti.

Pour mieux refléter les changements d’humeur du personnage, les habits du Chapelier Fou ont été retouchés numériquement en postproduction.

Non content de prendre d’assaut les salles du monde entier, Alice In Wonderland a également investi le monde de la mode, puisque la collection printemps/été 2010 de Donatella Versace, des accessoires de Stella McCartney, des bijoux de Tom Binns ou des robes uniques de grands créateurs ont été inspirés par le film, tout comme un collection de bijoux de cristal issue de la maison Swarowski.

Avec le rôle du Dodo dans Alice In Wonderland, Tim Burton a réussi à faire sortir Michael Gough de sa retraite pour la troisième fois, après Sleepy Hollow (2000) et Corpse Bride (2005), et signe sa cinquième collaboration avec lui.

Les noms d’Amanda Seyfried et Lindsay Lohan avaient circulé pour le rôle d’Alice, tout comme celui de Dakota Blue Richards, qui s’est présentée au casting pour découvrir que Tim Burton cherchait une adulte pour le rôle. Ironie du sort : Mia Wasikowska n’est plus vieille que de 4 ans.

Seconde adaptation par Disney du classique de Lewis Carroll, Alice In Wonderland de Tim Burton est un conte fantastique en 3D qui est aussi sa toute première expérience de la motion-capture. De ce fait, il faut un petit temps d’adaptation. Le réalisateur expliquait d’ailleurs pendant le tournage, que la magie de la technologie n’avait pas encore opérée. Il a depuis, annoncé qu’il ne tournerait plus sur fond vert car ça rendait tout le monde malade.

7. Citations

8. Nominations & Récompenses

  • Oscars 2011
    • Meilleurs décors (Karen O’Hara, Robert Stromberg)
    • Meilleurs costumes (Colleen Atwood)
    • Meilleur son (Ken Ralston, David Schaub, Sean Philips)
    • Meilleurs effets visuels (Ken Ralston, Carey Villegas, David Schaud, Sean Philips)
  • Golden Globes 2011
    • Meilleur comédie ou comédie musicale
    • Meilleur acteur dans une comédie ou comédie musicale (Johnny Depp)
    • Meilleur musique (Danny Elfman)
  • BAFTA Awards 2011
    • Meilleurs costumes (Colleen Atwood)
    • Meilleur maquillage
    • Meilleur musique (Danny Elfman)
    • Meilleurs décors (Karen O’Hara, Robert Stromberg)
    • Meilleurs effets visuels (Ken Ralston, Carey Villegas, David Schaud, Sean Philips)
  • Festival de Cinéma en Plein Air de la Villette 2012
    • Meilleur film

9. Liens Externes

  • Alice In Wonderland sur IMDb (En)
  • Alice In Wonderland sur Wikipedia (En|Fr)
  • Alice In Wonderland sur Allociné (Fr)
  • Le site officiel d’Alice In Wonderland (En)
***